Invitation Vente Privee Louboutin 2015

Bérénice est en couple avec Michel Hazanavicius. Et sinon, non je n’ai pas de photo de Jean Dujardin nu. Merci. Elle a besoin de chaussures exceptionnelles, d’une cheville plus fine et d’un pied plus courbé . Et pour parfaire le tout, Christian Louboutin a dessiné une série de chaussures pour la poupée. Les premières paires seront révélées au grand public dès le mois de décembre mais le chef d’oeuvre du chausseur Barbie au Festival de Cannes ne sera disponible qu’au mois de mai 2010..

C’était l’autre soir à Monop aux alentours de 21 h 30, à cette heure fatidique où il faut remplir dare dare son chariot sous le regard blasé du vigile. On devrait toujours faire la fermeture des supermarchés. La dernière demi heure chez Carrefour Market ou chez Casino, c’est un peu comme feu la série policière de l’ORTF les Cinq Dernières Minutes : on ne peut pas dire que le dénouement soit vraiment spectaculaire, mais après s’être emmerdé 85minutes devant le poste, on ne va quand même pas rater les aveux de l’empoisonneuse à la béchamel à l’arsenic ou l’inoxydable réplique du commissaire Bourrel : Bon Dieu ! Mais c’est bien sûr.

J’écoute de la musique, je fume des cigarettes. Je finis par me dire que ces cataclysmes potentiels devraient être annoncés quotidiennement, de façon à pouvoir passer ses journées à ne rien faire qu’écouter de la musique. Au moins, là, j’existe. Cette belle opération marketing est organisée le même soir et sur le même principe, à quelques « blocks » plus au sud, dans Wynwood district. Ce quartier, composé de vastes entrepôts, s’est découvert une fibre artistique quelques années après son voisin. « Des galeries de Design district ont commencé à migrer vers Wynwood, où il y avait plus d’espace et où c’était moins cher », raconte Irina Leyva Perez, responsable de la galerie PanAmericanArtProjects.

Nés en France, Mélita, ça vient du mot miel, comme Dragan, son jeune frère, n’y échappent pas. Elle dit : Je ne garde aucun bon souvenir de cette époque. Elle dit encore : Faut pas exagérer, j’étais juste battue. Cette fois, c’est une bombe thermonucléaire. Le Président en sort en lambeaux ! savoure son éditeur des Arènes. Il l’a humiliée publiquement, elle le flingue politiquement.

Bref, entre sein qui s’échappe des robes et fentes à gogo, la salle surchauffée il faisait réellement très chaud respirait à peine. Top du sexy, une robe longue et fluide est découpée jusqu’à l’aine. Effet renversant. C’est ma façon de profiter de la vie. Quid des petits créateurs ? Christa botte gentiment en touche. Miser sur des talents émergents n’est pas son affaire.

Laisser un commentaire