Christian Louboutin 2015 Spring

La Galerie Matignon, galerie radicale ou galerie transversale? Sûrement un peu des deux, et plus encore, un lieu voué à l’art à visage humain. A propos de Kongo, Danielle Paquin Jansem le relève: on parle beaucoup du street art ces temps ci, d’un art né dans la rue. Or, pour nous, le street art, c’est de la peinture! Et de poursuivre: Kongo, c’est un vrai peintre.

Non, Zara, c’est un garçon manqué, dans un sens. D’ailleurs, sa passion pour les voitures et la mécanique en est une preuve tangible. Il n’était pas rare de la voir se salir les mains pour réparer la voiture que ses parents lui avaient offert pour ses dix huit ans.

Je sais que tu bichonnes la tiennes . A prix égal . Après simulation File moi l adresse please !! c est dans le 77 ? j ai aussi un soucis d essuie glace , l un d eux semble bizarre quand il est en action. Mais c’est avec l’arrivée des premiers restaurants que le dynamisme de Design district s’est accéléré. Début 2007, le chef Michael Schwarz crée Michael’s Genuine Food, dont la cuisine américaine à base de légumes frais et biologiques attire les foules. Dans une ambiance faussement décontractée, les amateurs d’art dégustent un sandwich au poisson frais, accompagné de frites cuisinées maison, de tomates bio et d’un verre de pinot noir.

Et puis, un jour le déclic, c’est en entrant dans la boutique Paul Smith, rue du Faubourg Saint Honoré. Il y avait un grand escalier tournant avec un mur de fond entièrement recouvert de cadres. Cette marque n’est pourtant pas dans notre style vestimentaire, mais je trouve que la décoration y est très recherchée.

A plus de80ans, Karl Lagerfeld en a fait une démonstration sciante, au fil d’une avalanche de tenues que seule une maison comme Chanel, forte d’énormes moyens, peut se permettre. Plis, broderies, transparences, brillances, éventail de matières (y compris le bois), déclinaison de blancs, de beiges, de noirs, imprimés floraux L’effet pudding était possible. Au lieu de quoi leKaiser a réussi une crème des plus légères, chantilly pour princesses geishas qui avançaient à tout petits pas sur leurs semelles compensées en liège, joliment entravées par des jupes crayons ou nimbées d’une cape scintillante.

De son côté, PPR a estimé avoir « gagné ce procès » car la décision autorise tout de même Yves Saint Laurent à commercialiser des chaussures rouges à semelles rouges. « Le procès de Louboutin visait à empêcher YSL d’utiliser des chaussures rouges monochromes à semelles rouges. Ce que le juge a dit aujourd’hui, c’est qu’YSL avait parfaitement le droit d’utiliser des chaussures rouges à semelles rouges mais que Louboutin aurait parfaitement le droit s’il le souhaitait de déposer la marque des chaussures à semelle rouge mais avec un contraste », a détaillé le porte parole de PPR..

Laisser un commentaire